Une gamme de pâtisseries à faible indice glycémique, saines et savoureuses

Vous recherchez une alternative plus saine aux pâtisseries traditionnelles ?

Nos produits sont fabriqués avec les meilleurs ingrédients et ont été conçus pour offrir une réponse incontestablement mesurée. Nous n'utilisons que des sucres naturels, comme le sirop d’agave ou le sucre de fleur de coco, afin d'offrir un goût plus équilibré.

Avec les pâtisseries Oh Oui !, vous pouvez profiter de toute la saveur sans aucune culpabilité. Elles sont parfaites pour tous ceux qui veulent se faire plaisir avec quelque chose de sucré tout en restant sains ! Et elles existent différentes saveurs, il y en a pour tous les goûts !

Composez votre coffret

Consommé en quantité raisonnable, le sucre (glucose) n’est pas mauvais. Il apporte à l’organisme l’énergie dont il a besoin.

Mais sa surconsommation peut s'avérer dangereuse. Le problème vient des modes de consommation actuels qui apportent une quantité de sucre trop importante.

La consommation de sucre entraine une augmentation de la glycémie que l’organisme va gérer en secrétant une hormone : l’insuline.

Son rôle est de réguler la glycémie à un niveau équilibré en transformant le sucre excédentaire pour le stocker sous forme de glycogène (stocké dans les muscles, le foie…) et des triglycérides (graisses). La glycémie va alors baisser, provoquant parfois la sensation de « coup de barre » après le repas.

Notre collaboration avec l’Institut Pasteur de Lille

Dès le départ, Oh Oui ! a voulu créer des pâtisseries qui apporteraient une réponse indéniable aux personnes diabétiques et à tous ceux qui surveillent leur alimentation.

Notre choix d'évaluer l'indice glycémique et la charge glycémique d'un produit nous est apparu comme LA solution pour fournir une information juste sur son caractère sain. C'est pourquoi nous avons choisi l'Institut Pasteur de Lille comme partenaire dès le premier jour de ce projet.

L’institut Pasteur de Lille nous a éclairés sur la distinction entre indice et charge glycémique. 

Il nous a expliqué en détail les allégations nutritionnelles liées au sucre et celles qui sont spécifiques à la pâtisserie, nous aidant ainsi à ne pas utiliser d'édulcorants intenses ou d'alcools de sucre dans nos recettes mais plutôt du sirop d'agave, du fructose ou des sucres de fleurs de coco.

L'équipe de recherche a pu comprendre la complexité de la glycémie grâce à ce rapport. Les ingrédients qui composent ces pâtisseries n'étaient pas suffisants pour une telle tâche, mais cela les a poussés à nous interroger encore plus sur ce qui entre dans notre alimentation et sur la manière dont nous pouvons mieux nous réguler lorsque nous mangeons sucré.